Danse ce soir! disque

Une sélection des airs extraits du livre Danse ce soir ! par Laurie Hart et Greg Sandell, de Mel Bay Publications.

Greg et moi avons découvert la musique traditionnelle du Québec au milieu des années 1980 au Champlain Valley Festival au Vermont, où, au fil des ans, nous avons écouté et jammé avec plusieurs interprètes, jeunes et aînés. Notre groupe favori était La Bottine souriante, et nous avons avidement appris par coeur tout le contenu de leurs premiers albums. Depuis ce temps-là, nous apprenons, interprétons, enseignons, notons des partitions et écrivons au sujet de cette musique. J'ai fait beaucoup de voyages dans la belle province du Québec pour rassembler et partager ces airs avec mes amis(es) d'en haut.

L'enregistrement de cet album, au Studio Chemin 4, fût la réalisation d'une rêve, une expérience parfaite: un site idéal au bord de la rivière, une communauté chaleureuse de gens doués, de la bonne cuisine, du bon vin, et du bavardage bilingue, les oreilles et les mains capables d'André Marchand à la console d'enregistrement. Surtout il y avait une bande de musiciens magnifiques, particulièrement Paul Marchand et Stéphane Landry, avec qui ce fût un honneur de jouer.
« …un tour d'horizon remarquable des genres anciens et actuels du répertoire québécois. » -- Éric Favreau

« Voici enfin le résultat du magnifique travail de la violoniste et violoneuse Laurie Hart et du pianiste Greg Sandell... Ils apportent ici une collaboration importante à notre discographie et à notre librairie ... Respectivement virtuose de l'archet et maître du clavier, ils interprètent une trentaine de pièces tirée du livre qui lui présente plus d'une centaine de transcriptions des pièces du répertoire québécois...Réalisé avec un soin jaloux...le choix des pièces reflètent bien toutes les textures du répertoire québécois actuels et anciens. » -- Guy Bouchard, catalogue Trente Sous Zéro.

Laurie Hart, violon
Greg Sandell, piano
Stéphane Landry, accordéon
Paul Marchand, guitare

Invités:
André Marchand, guitare (№ 10), pieds
Pierre Chartrand, gigue
Jean-Claude Mirandette, guitare

Réalisation: Laurie Hart
Prise de son: André Marchand, Studio Chemin 4, Notre-Dame-des-Prairies, Québec en 2000
Mastering: Will Russell, Electric Wilburland Studio
Pierre David, photographie
Barbara Tefft, graphisme

1. Fisher’s Hornpipe / Reel de Pointe-au-Pic, Laurie, Greg, André (pieds)
On commence avec deux versions irrégulières d'airs bien connus. Cette version de Fisher's Hornpipe, en tonalité de fa, nous vient du violoneux André Alain de St-Basile-de-Portneuf. Monsieur Alain est décédé en 2000, et nous lui dédions ce pot-pourri. Greg a entendu le deuxième air pour la première fois dans un jam au Champlain Valley Festival, joué par violoneux Walter Weber. C'était une pièce maîtresse du répertoire du violoneux Jos Bouchard (1905-1980). On joue ici la version de Bouchard lui-même.

2. Valse du mois d’novembre, Laurie, Paul
Cette valse douce est une composition de Jean-Claude Mirandette de St-Zénon, un très bon compositeur. Jean-Claude est aussi chanteur, il joue de la guitare, du banjo et du violon, et il a enregistré plusieurs albums merveilleux.

3. Gigue du père Mathias / Reel St-Jean / Reel Joseph, Stéphane, Greg, André (pieds)
Un pot-pourri joyeux de reels pour l'accordéon. Le premier est une composition d'Adélard Thomassin de Québec, et le deuxième est traditionnel, de Théodore Duguay (1904-1950). Le troisième est une composition de Marcel Messervier de Montmagny, qui est aussi le fabricant de l'accordéon à une rangée, joué par Stéphane, dans cet enregistrement. Dans le studio ce petit accordéon a facilement tenu tête au piano à queue de sept pieds et demi!

4. Six-huit en sol / Valcartier Set, Laurie, Greg
Ces airs six-huit viennent respectivement du violoneux Eric Corrigan et de l'accordéoniste Keith Corrigan de Valcartier. Valcartier est une communauté écossaise-irlandaise au nord de Québec où il y a une solide tradition de musique et de danse. L'accompagnement de Greg pour le deuxième air est de style pompier caractéristique.

5. Reel des poilus / Reel du pendu, Laurie, Pierre, André (pieds)
Le premier air est joué en vielle (accord du violon la-mi-la-mi). La deuxième est une pièce maîtresse de violoneux (accord du violon la-mi-la-do dièse). Ma version est influencée par Pierre Laporte de Lanaudière et Rodney Miller du Vermont. On dit d'un homme condamné à la pendaison qu'il aura une dernière chance, s'il parvient à jouer sur un violon désaccordé. Naturellement, ceci est l'air qu'il a jouée. Ce sont les sons animés de la gigue de Pierre et les tapements des pieds d'André qui m'accompagnent.

6. Marche au camp / Reel en la, Laurie, Paul, André (pieds)
Deux airs composées par mon bon ami Jean-Paul Loyer de St-Charles-Borromé. Jean-Paul et Paul ont, tous les deux, une affinitée pour les airs six-huit. Je les appelle les rois du six-huit.

7. Première partie du lancier / Saut du lapin / Air du Saguenay, Laurie, Greg, André (pieds)
Gigueur-calleur Normand Legault nous a enseigné le premier et le dernier air de ce pot-pourri sur l'accordéon, à l'Ashokan Fiddle and Dance Camp il y a plusieurs années. Entre les deux nous jouons un air du violoneux Lucien Mirandette (1924-1993), l'oncle de Jean-Claude.

8. Le violon confesseur, Laurie, Paul
Violoneux Éric Favreau a composé cet air hanté qui raconte l'histoire d'un homme qui a commis un meurtre et se confesse à un arbre dans la forêt. Une partie de l'arbre, qui est transformée en violon par un luthier, joue cet air et révèle le crime.

9. Clog à Ti-Jules, Laurie, Greg
Un air tiré du répertoire de Pierre "Pit Jornoch" Verret (1863-1937), ce clog nous arrive via Jean-Marie Verret du Lac-St-Charles.

10. Danse du barbier / Cotillon de Baie-Ste-Catherine / La marmotteuse, Laurie, André (guitare, pieds)
J'ai appris ces trois airs par la violoneuse américaine Lisa Ornstein. Avec ses recherches, son beau jeu, et sa promotion passionnée de la musique québécoise, elle a eu beaucoup d'influence au Québec, aux États et ailleurs. Pour ces airs ses sources étaient Georges Ferland, Harry Poitras et Hermas Réhel. Le troisième air est une version Gaspésienne du Bonhomme et la bonnefemme chicaneux, mais avec la partie basse en majeur. André, dont nous avons longtemps admirée le jeu innovateur et l'harmonie énergique, a acceptée de bon coeur de me joindre pour ce pot-pourri.

11. Valse-clog Guilmette / Valse-clog Lacroix, Stéphane, Greg
Cette paire des valses-clogs nous vient de l'accordéoniste Joseph Guilmette (1886-1950) et l'harmoniciste Henri Lacroix (1895-1962). Ce mélange est souvent utilisé pour accompagner la gigue.

12. Galope à Denis / La ronde des voyageurs, Laurie, Greg
Le premier air a été composé par Lisa Ornstein, violoneuse, et Yvan Brault, pianiste. Ces deux musiciens ont eu une grande influence sur notre jeu depuis que Greg et moi avons commencé ce voyage musical il y a 15 ans. La galope rend hommage au pianiste-accordéoniste Denis Pépin. Nous avons appris le deuxième air du l'orchestre influente Eritage. Leur source fût le violoneux Fortunat Malouin (1870-1935).

13. Six-huit en ré (in D) / Gigue des capuchons, Stéphane, Laurie, Paul
J'ai entendu le premier air jouée par l'accordéoniste Philippe Bruneau. Le deuxième vient du violoneux Joseph Allard (1873-1947) via Rémi Laporte de St-Liguori.

14. Galope de la Malbaie / Eugène / Mackilmoyle’s Reel, Laurie, Greg, André (pieds)
Un version de la Galope de la Malbaie est connue sous le nom de Mackilmoyle's Reel, dans les provinces maritimes et en Nouvelle-Angleterre. Greg et moi sommes fascinés depuis longtemps par le fait que le placement des pulsations rythmiques est différent dans chacune des deux versions, alors nous avons décidé de les jouer toutes les deux ici. La version que commence sur le premier temps vient de Jos Bouchard. La version que commence sur le quatrième temps vient du violoneux Don Messer via Donna Hébert. Entre les deux versions on joue un air que vient des accordéonistes Marcel et Phylias Pigeon.

15. La veuve du pendu, Jean-Claude, Paul
Un air composé et joué à la guitare par Jean-Claude, accompagné habilement aux doigts (en fingerstyle) par Paul. Si c'est joué au violon, on doit l'accorder en vielle, ce qui établi sa parenté avec l'air qui inspira pour Jean-Claude, le Reel du pendu (voir no 5).

16. Valse du vieux moulin, Stéphane, Laurie, Greg
Accordéoniste Raynald Ouellet de Montmagny, dont j'ai admiré les airs et le jeu depuis plusieurs années, a composé cette valse.

17. La grande gigue simple, Laurie, Pierre
Pierre me joint encore pour ce reel gigué classique, au rythme douze-huit. Cette version vient de Raynald Ouellet. J'ai accordé mon violon en la-ré-la-mi.

Total: 60 minutes

À moins d'annotations contraires, tous les airs sont traditionnels. Tous les airs composé sont utilisés avec la permission des compositeurs. Tous les arrangements sont fait par les musiciennes/musiciens participants.

Les partitions de 122 airs avec accord, y compris tous les airs de cet enregistrement, et l'information sur les airs et les interprètes, y compris une discographie étendue, sont disponible dans le livre accompagnant.

Un grand merci à tous, et un merci spécial à Denis Fréchette et Daniel Roy pour leur aide à la prise du son, à Pierre David pour ses belles photos, et à Denis Fréchette, France Beaudoin, André Marchand, Josée Boisvert, Jean-Paul Loyer et Camille Lepine pour leur hospitalité.